News

Robert Pattinson, Ryan Gosling, Lily-Rose Depp… Ils sont tous au Festival de San Sebastian 2018

La 66e édition du Festival de San Sebastian bat son plein : Robert Pattinson, Juliette Binoche, Ryan Gosling, Lily Rose Depp, Louis Garrel… L’événement va faire le plein de stars et de films attendus jusqu’à sa clôture ce samedi 29 septembre.

1. Robert Pattinson à San Sebastian pour présenter High Life
+

© Bestimage

Défilé de stars et de films événements au Festival du Film International de San Sebastian, dont la 66e édition a débuté samedi dernier. Après Ryan Gosling, Timothée Chalamet ou encore Lily Rose Depp, Louis Garrel et Laetitia Casta, le festival s’apprête à dérouler le tapis rouge à Robert Pattinson, Juliette Binoche ou encore Bradley Cooper et Chris Hemsworth. Le festival a également rendu hommage à la carrière de Danny de Vito et Judi Dench. Hirokazu Koreeda, lauréat de la Palme d’or cette année avec Une Affaire de famille s’est aussi vu décerner le prix Donostia en début de semaine. Découvrez quelques uns de ces temps forts dans notre diaporama ci-dessus.

Robert Pattinson et Juliette Binoche sont attendus aujourd’hui pour High Life : un film de SF mis en scène par Claire Denis, premier film en langue anglaise pour la cinéaste. Sensations fortes garanties devant ce long métrage réservant quelques scènes dérangeantes et déstabilisantes à souhait (sortie en France le 7 novembre prochain). Juliette Binoche est doublement à l’honneur puisqu’elle présente aussi Voyage à Yoshino, nouveau film de Naomi Kawase (sortie en France le 28 novembre prochain).

High Life : Juliette Binoche rejoint Robert Pattinson dans l’espace 

Autre film qui promet de faire événement, Roma, nouveau long métrage d’Alfonso Cuaron, projeté aujourd’hui au public de San Sebastian. Il était présenté hier à la presse dans une salle comble, séance à laquelle nous avons pu assister. L’excitation était palpable à l’idée de découvrir ce film dont on avait beaucoup parlé au moment de l’annonce de la sélection de Cannes et les vifs débats suscités au sujet de la qualification possible ou non de films Netflix en compétition à Cannes.

5 ans après Gravity, le cinéaste mexicain revient donc avec un film à la mise en somptueuse et sublimé par le noir et blanc. Après être parti à la conquête de l’espace, Alfonso Cuaron filme une chronique familiale, dans les années 70. Le réalisateur a choisi de s’inspirer de sa propre enfance et rendre hommage aux femmes qui l’ont élevé. S’il n’hésite pas à distiller un peu d’humour et beaucoup de tendresse, Roma promet aussi quelques scènes à l’émotion forte, très forte. On notera aussi quelques clins d’oeil à Gravity justement, mais aussi… La Grande Vadrouille ! Sans oublier un hommage aux plus grands cinéastes italiens, qui explique en partie le choix de ce titre, Roma (qui est aussi le nom du quartier où se passe l’intrigue).

Rappelons que Roma a été distingué du prestigieux Lion d’or du Festival de Venise début septembre, et vient d’être choisi pour représenter le Mexique aux Oscars 2019. Après ces quelques projections événements à San Sebastian, Roma sera présenté en avant-première française au Festival Lumière de Lyon. Roma sera ensuite diffusé en exclusivité sur Netflix. La date de lancement n’a pas encore été annoncée.

Avec Roma, Netflix s’offre sa première récompense majeure en Festival et une jolie victoire 

Le Festival de San Sebastian se poursuit jusqu’à samedi soir, avec Sale Temps a l’hotel El Royal, en présence de Chris Hemsworth, projeté en cloture. Le palmarès de cette 66e édition sera rendu à cette occasion. Parmi les films en compétition, outre High Life évoqué ci-dessus, on trouve notamment L’Homme fidèle, second long métrage de et avec Louis Garrel, Laetitia Casta et Lily-Rose Depp, Beautiful Boy avec Timothée Chalamet, El Reino de Rodrigo Sorogoyen, réalisateur du remarqué Que Dios Nos Perdone, sorti l’été dernier.

Tous les films en compétition de la 66e édition du SSIFF :

Retour de flamme (El amor menos pensado) de Juan Vera (Argentine) (Film d’ouverture)

Alpha, the Right to Kill de Brillante Mendoza (Philippines)

Angelo de Markus Schleinzer (Autriche/Luxembourg)
Baby de Liu Jie (Chine)

Beautiful Boy de Felix Van Groeningen (Etats-Unis)

Blind Spot de Tuva Novotny (Norvège)
The Innocent de Simon Jaquemet (Suisse / Allemagne)

El Reino de Rodrigo Sorogoyen (Espagne/France)

Entre dos aguas (Between Two Waters) d’Isaki Lacuesta (Espagne)

High Life de Claire Denis (France/Etats-Unis/Allemagne/Pologne/Royaume-Uni)

Illang: The Wolf Brigade de Kim Jee-Woon (Corée du Sud)

In Fabric de Peter Strickland (Royaume-Uni)

L’homme fidèle de Louis Garrel (France)

Le Cahier noir de Valeria Sarmiento (Portugal/France)

Quién te cantará de Carlos Vermut (Espagne/France)

Rojo de Benjamín Naishtat (Argentine/Allemagne/Pays-Bas/Brésil/France)

Voyage à Yoshino de Naomi Kawase (Japon/France)

Yuli d’Icíar Bollaín (Espagne/Cuba/Royaume-Uni/Allemagne)

La bande-annonce de Beautiful Boy, en compétition cette année à San Sebastian :

My Beautiful Boy Bande-annonce VO

 

Click Here: West Coast Eagles Guernsey

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *