News

Nimitz, Retour vers l’enfer sur Ciné FX : savez-vous que le film est inspiré d’un roman japonais ?

À l’occasion de la diffusion de Nimitz, Retour vers l’enfer sur Ciné FX, AlloCiné revient sur les influences japonaises du long-métrage porté par Kirk Douglas et Martin Sheen.

Nimitz, Retour vers l’enfer – Sortie le 9 juillet 1980
De Don Taylor avec Kirk Douglas, Martin Sheen, Katharine Ross

DE QUOI ÇA PARLE ?

Le porte-avions USS Nimitz se retrouve en plein milieu du Pacifique au coeur d’une tempête électromagnétique. Peu après, l’équipage capte sur les fréquences radios des enregistrements datant de la Seconde Guerre Mondiale, dans lesquels les emetteurs parlent de l’armée allemande en URSS. Plus étrange, des avions de reconnaissance ramènent des clichés de Pearl Harbor mais intact…

Click Here: Aston Villa Shop

UN FILM CULTE AUX INFLUENCES NIPPONNES

Nimitz, Retour vers l’enfer revisite une des batailles les plus emblématiques de la seconde guerre mondiale, celle de Pearl Harbor. Si le film se situe du point de vue des américains, l’idée de refaire l’Histoire grâce à un paradoxe temporel ne vient pas du pays de l’Oncle Sam mais de celui du Soleil Levant.

Le réalisateur Don Taylor s’est en effet inspiré d’un film japonais sorti en 1979, soit un avant Nimitz. Ce long-métrage s’intitule Les Guerriers de l’Apocalypse et a été mis en scène par Kosei Saito. Le rôle principal est tenu par la star nipponne Sonny Chiba, rendu célèbre grâce à son interprétation d’Hattori Hanzo dans Kill Bill et la trilogie Street Fighter.

Les Guerriers de l'Apocalypse Bande-annonce VO

 

Dans Les Guerriers de l’Apocalypse, Chiba est aux commandes d’une troupe de militaires réalisant des manœuvres. Suite à une déformation de l’espace temps, cette armée, équipée de jeeps, d’un char, d’un hélicoptère et d’un patrouilleur, atterrit 400 ans en arrière, dans le Japon féodal du XVIe siècle. Ils vont alors se confronter aux Seigneurs de l’époque et résoudre les conflits.

UN ROMAN PIONNIER

Ce film est lui-même tiré d’un roman très connu au Pays du Soleil Levant, Sengoku Jieitai (Time Slip), écrit par Ryo Hanmura (1933-2002), grand spécialiste du genre SF, fantasy et horreur. Cet ouvrage fondateur a continué d’inspirer les cinéastes par la suite, faisant à nouveau l’objet d’une adaptation en 2005, Samurai Commando : Mission 1549, réalisé par Masaaki Tezuka (Godzilla X Mechagodzilla).

Samurai Commando : Mission 1549 Bande-annonce VO

 

Cette fois, le cinéaste prend des libertés avec le film et le roman : en voulant créer une arme défensive baptisé Bouclier anti-plasma, l’armée japonaise envoie par accident un commando 500 ans dans le passé. Un trou noir apparaît alors au pied du Mont Fuji, ne cessant de grandir en réaction aux agissements du commando depuis le passé. Une seconde équipe est alors envoyée en 1549 pour mettre fin à ce paradoxe temporel et sauver le futur.

La Corée du Sud s’est également emparée du sujet pour en tirer sa propre version en 2006 avec Les Soldats de l’Apocalypse, mis en scène par Min Joon-ki. Dans cette réinterprétation du roman de Hanmura, la bataille fait rage entre onze soldats sud et nord coréens quand ils disparaissent subitement sans laisser de trace. Ils ont été emportés dans une faille spatio-temporelle et se retrouvent en 1572, lors de la cinquième année du règne du roi Seonjo. À noter que le livre de Hanmura a aussi été adapté en manga en 2005 par Harutoshi Fukui, Commando Samourai 1549, paru en 2 tomes aux éditions Kana.

Les Soldats de l'Apocalypse Bande-annonce VO

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *