News

Cannes 2017 : 120 battements par minute nous emmène vers “des sommets d’émotions brutes de cinéma” selon la presse

Le nouveau film de Robin Campillo, 120 battements par minute, a secoué la Croisette aujourd’hui lors de sa présentation en Compétition. La presse s’emballe et ne tarit pas d’éloges sur le film. Palme d’Or en vue ?

1. Adèle Haenel
+

La comédienne incarne Sophie, militante d’Act Up dans 120 battements par minute de Robin Campillo, en Compétition officielle.
Lire la suite

© Bestimage

120 battements par minute – Sortie le 23 août 2017
De Robin Campillo avec Nahuel Perez Biscayart, Arnaud Valois, Adèle Haenel

DE QUOI ÇA PARLE ?

Début des années 90. Alors que le sida tue depuis près de dix ans, les militants d’Act Up-Paris multiplient les actions pour lutter contre l’indifférence générale. 
Nouveau venu dans le groupe, Nathan va être bouleversé par la radicalité de Sean.

120 battements par minute Bande-annonce VF

 

QU’EN PENSE LA PRESSE ?

CinemaTeaser / Renan Cros : “Son mélange de réalisme social nerveux et d’onirisme inquiétant et sensoriel entraîne le film vers des sommets d’émotions brutes de cinéma. Jusqu’à l’apothéose finale, la fin parfaite, qui mêle dans une transe électrique la lutte, le sexe et la mort. Tout est là : le politique, l’humain et l’art. Bluffant. Grand film.” – Lire la critique complète

Télérama / Louis Guichard : “Ce portrait d’un collectif à l’humour cinglant, dont beaucoup de membres sont séropositifs et certains très malades, est déjà un bon film en soi : précis, documenté, remarquablement incarné. Autour d’Adèle Haenel, trois jeunes acteurs peu connus impressionnent : Nahuel Pérez Biscayart, Arnaud Valois et Antoine Reinartz. (…) Le dernier mouvement du film est bouleversant, témoignage du combat d’une génération décimée, mais aussi réaffirmation d’une urgence à aimer. Dans un festival où sont projetés, logiquement, beaucoup de films « de plus », réalisés parce que c’est le métier de ceux qui les font, 120 battements par minute apporte quelque chose de mieux, comme seules les œuvres qui valent vraiment la peine.” – Lire la critique complète

AvoirAlire / Alexandre Jourdain : “Plus qu’un banal hommage aux militants d’Act Up Paris, “120 battements par minute” esquisse la silhouette sensible d’une génération d’oubliés. Portrait sensuel et évanescent au carrefour des “Revenants” et d’”Eastern Boys”. (…) Plus qu’une piqûre de rappel qui viendrait nous remémorer les années sombres du Sida et l’austracisme dont sont victimes les homosexuels, plus qu’une allusion à l’intolérance qui continue aujourd’hui encore de gangréner la France malgré quelques récentes victoires, Robin Campillo créée une oeuvre toute entière saisie par les pulsions de vie.” – Lire la critique complète

Cannes 2017 : “Déchirant… puissant…” Robin Campillo fait vibrer le coeur du festival à 120 battements par minute

Click Here: Fjallraven Kanken Art Spring Landscape Backpacks

Comments Off on Cannes 2017 : 120 battements par minute nous emmène vers “des sommets d’émotions brutes de cinéma” selon la presse