News

Roger Rabbit sur NT1 : de la poitrine de Jessica à la suite annulée, 5 choses à savoir sur le film animé de Zemeckis

Le film culte mélangeant personnages de cartoon et prises de vues réélles « Qui veut la peau de Roger Rabbit » était diffusé ce mardi soir. Découvrez 5 anecdotes sur le film de Robert Zemeckis.

De quoi ça parle ?

Roger Rabbit est au trente-sixième dessous. Autrefois sacré star du cinéma d’animation, le lapin blanc est fortement préoccupé pendant les tournages depuis qu’il soupçonne sa femme, la sublime Jessica Rabbit, de le tromper. Le studio qui emploie Roger décide d’engager un privé, Eddie Valliant, pour découvrir ce qui se cache derrière cette histoire bien plus complexe qu’il n’y parait !

Exploit !

Au-delà de la prouesse technique, Qui veut la peau de Roger Rabbit ? représentait avant tout un véritable défi artistique : réunir dans le même film les personnages d’animation des écuries Warner et Disney. Cet exploit est d’autant plus impressionnant lors de la scène de la chute d’Eddie Valliant, “secouru” par les deux grosses stars animées de chaque empire : Mickey et Bugs Bunny. Idem pour la scène du club où Donald et Daffy, les deux canards vedettes de Disney et Warner, se livrent à une véritable joute musicale au piano.

La poitrine de Jessica

Afin de donner le rebondissement si particulier à la poitrine de Jessica Rabbit, l’animateur Russell Hall a inversé le mouvement naturel des seins. Lorsque Jessica marche, sa poitrine remonte vers le haut alors que celle d’une vraie femme va vers le bas. 

Terry Gilliam à la réalisation ?

Dès 1982 Robert Zemeckis avait  proposé ses services pour mettre en scène Roger Rabbit, adapté du roman de Gary K. Wolf. Mais celui-ci n’avait alors pas encore de gros succès à son actif. Les studios refusèrent donc de lui laisser les commandes et proposèrent alors la direction du film à Terry Gilliam – qui venait de mettre en scène Brazil. Mais celui-ci refusa, jugeant l’entreprise trop difficile. Une décision qu’il regretta par la suite. Entre temps, Robert Zemeckis tourna A La Poursuite du Diamant Vert et Retour vers le futur et fut engagé par les studios en 1985.

Un acteur trop effrayant

Le comédien Tim Curry a auditionné pour le rôle du Juge Doom (incarné à l’écran par Christopher Lloyd). Lors des essais l’acteur a été si effrayant que Robert Zemeckis, Steven Spielberg, Jeffrey Katzenberg et Michael Eisner ont décidé de ne pas lui confier le rôle. 2 ans plus tard Tim Curry incarnait le terrible clown dans le téléfilm adapté du livre de Stephen King, Ça – Il est revenu. 

Une suite manquée

Dès 2012 la rumeur d’une suite de Qui veut la peau de Roger Rabbit ? circulait sur la toile. Robert Zemeckis avait même révélé que s’il réalisait un second volet aux aventures du célèbre lapin animé il le ferait de la même manière que le 1er film mais en 3D. Mais en 2015, lors de la promotion de The Walk le metteur en scène annonce qu’il n’y aura finalement pas de suite à Roger Rabbit.

Les erreurs de Qui veut la peau de Roger Rabbit ? 

Faux Raccord Emissions Bonus

 

Comments Off on Roger Rabbit sur NT1 : de la poitrine de Jessica à la suite annulée, 5 choses à savoir sur le film animé de Zemeckis