News

Cannes 2015 : “froid”, “provocant” ou “vulgaire”, Chronic interpelle la presse

Après avoir reçu le Prix Un Certain Regard en 2012 pour Después de Lucía, le cinéaste mexicain Michel Franco revient à Cannes avec le drame sans concessions Chronic avec Tim Roth…

Toutes les news de Cannes 2015 !

En bref

Le film : Chronic

Réalisateur : Michel Franco

Acteurs : Tim Roth, Bitsie Tulloch, Michael Cristofer…
Date de sortie : prochainement
Sélection : Compétition officielle

De quoi ça parle ?

Aide-soignant, David travaille auprès de personnes en phase terminale. Méticuleux, efficace et passionné par son métier, il noue des relations qui vont bien au-delà du cadre médical et instaure une véritable intimité avec ses patients. Mais dans sa vie privée, David est inefficace, maladroit et réservé. Il a besoin de ses patients tout autant qu’ils ont besoin de lui.

La revue de presse

Click Here: st kilda saints guernsey 2019

Peter Bradshaw / The Guardian : “Une étude de personnages sombre, intelligente et délicatement composée sur un homme au bout du rouleau émotionnellement. Le film est un assemblage de scènes filmées froidement, sans ligne narrative précise au début.” Voir la critique complète

David Rooney / The Hollywood Reporter : “Certains pourraient considérer le film comme trop austère ou intrusif par rapport à ce stade profondément personnel de notre vie, durant lequel l’intimité du patient est si cruellement abandonnée. Mais si Chronic est déprimant, c’est aussi une fenêtre bienvenue sur le sacrifice sans concessions et le soutien psychologique du personnel soignant, et aussi une contribution provocante au débat sur la fin de vie.” Voir la critique complète

Thomas Baurez / L’Express : “Comme l’autrichien [Michael Haneke], Franco aime mettre l’humain au centre d’une mécanique implacable pour lui renvoyer en pleine figure ses fautes plus ou moins originelles.  Chronic est un film à la fois doux, mécanique et malheureusement trop sûr de lui pour convaincre de l’intérêt de ce qui est censé se jouer ici. Dommage.” Voir la critique complète

Yannick Vely / Paris Match : “Michel Franco neutralise l’empathie en filmant à distance son héros, sans musique, nous révélant son sombre passé au fil de la narration.” Voir la critique complète

Marilyne Letertre / Metronews : “Michel Franco prendrait-il le spectateur pour un imbécile ? Autant de vulgarité et de manipulation étaient-ils vraiment nécessaires ? Ce jusqu’au-boutisme visuel n’avait pas lieu d’être : le propos eut été beaucoup plus fort sans tous ces effets racoleurs.” Voir la critique complète

Les bonnes raisons de voir le film selon la Rédac’

Une mise en scène froide, clinique même qui nous invite à suivre le quotidien brut et sans détours de cet infirmier. La vieillesse, la maladie, la déchéance… Michel Franco ne s’interdit rien, obligeant le spectateur à regarder en face la dure réalité de la vie. En d’autres termes, la mort.
La succession de plans fixes, construits comme des tableaux. Un parti pris jugé répétitif par certains mais qui participe au réalisme de cette “Chronic” de la vie quotidienne.
Tim Roth livre une interprétation exceptionnelle. On sent, dans ces gestes et ses non-dits, qu’il a parfaitement compris le travail de l’infirmier, sans cesse guidé par son sens de l’abnégation. Solitaire et dépressif chronique, son personnage nous invite à explorer la face la plus sombre de l’humanité.

Comments Off on Cannes 2015 : “froid”, “provocant” ou “vulgaire”, Chronic interpelle la presse