News

Ernest Borgnine : disparition d’un géant d’Hollywood

“La Horde sauvage”, “Les Douze salopards”, “Marty”, “New York 1997” : le comédien nous a quittés à l’âge de 95 ans ce dimanche 8 juillet.

Sa vie, ses films

C’était l’une des dernières légendes d’Hollywood… et un “papy de cinéma” incroyablement touchant. Ernest Borgnine -de son vrai nom Ermes Effron Borgnino- avait pourtant débuté sa carrière de comédien du côté des “méchants” dans les années 50, à travers des rôles marquants dans Tant qu’il y aura des hommes, Vera Cruz ou Johnny Guitar.

C’est toutefois un rôle tendre, celui d’un boucher timide, qui lui apportera la consécration, avec un Oscar du Meilleur acteur pour Marty. Malgré cette récompense, son physique le cantonnera souvent (et malgré lui) à des rôles de durs, comme dans Les Vikings, Les Douze Salopards ou La Horde sauvage. Et si sa carrière marque le pas à partir des années 80, on se souviendra de quelques personnages marquants dans New York 1997, Bienvenue à Gattaca, Blueberry, Red ou encore la compilation de courts métrages 11’09”01 – September 11 dans laquelle il campait pour Sean Penn un viel homme vivant dans l’ombre des tours jumelles (voir vidéo).

Sans oublier, bien sûr, le petit écran à travers les séries Sur le Pont, la Marine ! (138 épisode de 1962-1966), Supercopter dans le rôle du copilote Dominic Santini (55 épisodes de 1984-1986) ainsi que… Bob l’éponge où il prêtait sa voix à l’homme-sirène dans une dizaine d’épisodes durant les années 2000.

En bref…

Click Here: brisbane lions guernsey 2019

Lire sa biographie

Voir sa filmographie complète

Voir sa galerie-photo

Ses meilleurs films selon les internautes

La Horde sauvage

Bienvenue à Gattaca

Les Douze salopards

Un homme est passé

Johnny Guitar

Le saviez-vous ?

Ernest Borgnine remporte son Oscar pour Marty en 1955 l’année d’arrivée du futur d’un certain… Marty McFly !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *