News

Veiller augmente les risques de diabète

Selon une étude présentée lors ducongrès américain de diabétologie àPhiladelphie, les personnes dormant peu ont plus de risques dedévelopper un diabète ou de souffrird’obésité. Le manque de sommeil aurait desrépercussions sur le métabolisme des sucres et surune éventuelle résistance de l’organismeà l’action de l’insuline. Cette hormone permetde convertir le glucose (sucre dans le sang) en énergie.L’étude a porté sur 27 volontaires en bonnesanté âgés de 23 à 42 ans. On comptait14 dormeurs “normaux“ et 13 petits dormeurs (moins de 6,5 heures desommeil par nuit). Après huit jours d’étude,les scientifiques ont constaté que ces derniers doiventsecréter 40 % de plus d’insuline que les plus grosdormeurs. Cette étude suggère donc un lien directentre le manque de sommeil et un étatd’insulinodépendance, pouvant être àl’origine de surpoids, d’obésité et dudiabète de type II. Le stress induit par le manque desommeil pourrait être à l’origine d’uneperturbation de l’action de l’insuline. Les chercheursaméricains envisagent désormais de conduire unenouvelle étude afin de déterminer si lesdiabétiques de type II peuvent améliorer leurcondition en améliorant leur sommeil.
Source : American Diabetes Association -Publication date: 2001-06-26Click Here: Cheap France Rugby Jersey

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *