News

Agathe Auproux “en colère” : la façon maladroite dont elle a appris son cancer

Le 16 octobre 2019, Agathe Auproux a sorti son livre Tout va bien (aux éditions Albin Michel). Elle y évoque sans tabou son combat contre son cancer. Un sujet sur lequel elle s’est également exprimée dans les médias à l’occasion de la promotion de son ouvrage. Pour 7 sur 7, la chroniqueuse de Touche pas à mon poste et Balance ton post (C8) est notamment revenue sur la façon violente dont elle avait appris sa maladie.

Dans son livre, elle raconte qu’à la suite d’un examen, l’un des médecins lui a dit de patienter. Et on peut dire qu’il a mal choisi ses mots. “Vous pouvez vous rhabiller et asseyez-vous, parce qu’il y a de quoi s’asseoir“, lui a lancé le professionnel de la santé avant de la laisser seule dans la pièce. Un moment traumatisant pour la belle brune de 28 ans : “C’était horrible. Je ne crois pas que les médecins soient dénués d’humanisme. Mais ils sont empêtrés dans des procédés administratifs dénués de sens. Ils sont les victimes eux-mêmes de ce système très procédurier. Ce mec-là ne me disait pas : ‘je ne te dis pas ce que tu as parce que je ne t’aime pas et que tu vas mourir’. Il ne me l’a pas dit à cause du protocole, parce qu’il n’était pas le médecin référent ou le médecin spécialiste… Il a été maladroit et moi, j’étais en colère et triste.

Click Here: Chelsea soccer tracksuit

Agathe Auproux a finalement appris qu’elle était atteinte d’un lymphome. A partir de mi-décembre 2018, elle a donc suivi des séances de chimiothérapie et devait porter un cathéter. “Je suis souvent à l’hôpital, je suis très fatiguée, je perds mes cheveux, j’ai un cathéter que je déteste placer sous ma peau. Mais tout va bien. Tout va bien. Je me repose. Je ne vais pas mourir. Je réponds très bien au traitement. J’avais juste besoin d’arrêter de mentir, ou tout du moins d’arrêter de faire semblant ici devant vous tous les jours. Je fais un métier d’image et je pensais que ce serait plus facile de garder tout ça pour moi. C’était finalement devenu complètement schizophrénique et oppressant. C’est plus sain de l’assumer. Ça me soulage“, avait-t-elle notamment écrit en mars dernier au moment d’annoncer son cancer, sur Instagram. Elle avait ensuite partagé sans crainte sa maladie avec ses abonnés, dans l’espoir d’en aider quelques uns au passage. Et fin juin, la bonne nouvelle est tombée : elle était en rémission.

Comments Off on Agathe Auproux “en colère” : la façon maladroite dont elle a appris son cancer