News

Malik Bentalha lourdement escroqué : “Je me suis retrouvé quasiment à la rue”

Malik Bentalha était l’invité de On refait la télé, sur RTL, le 5 octobre 2019. L’occasion pour le populaire humoriste de 30 ans de faire la promotion de son one-man show Encore, pour lequel il repartira en tournée en 2020. L’occasion également de revenir sur son parcours, dont un gros coup dur en 2015, lorsqu’il décide de changer de producteur. Jamel Debbouze, qui l’avait découvert, ne s’occupait alors plus de lui. “J’en parle pas beaucoup mais j’ai vécu un moment… Vous savez quand on arrive dans ce métier, beaucoup de gens nous préviennent en nous disant ‘méfie-toi, ça peut aller vite’. Mais on est persuadés que ça nous arrivera pas, qu’on est plus intelligents, qu’on fait attention“, explique-t-il.

Je suis allé avec un autre producteur et je me suis fait escroquer. Je me suis retrouvé à la rue, quasiment. Je n’avais plus rien“, indique Malik Bentalha, qui n’a pu compter que sur le soutien de ses proches. “Ça a été long, ça a été compliqué, ça a été dur. Ce que je vais dire, c’est cliché, mais c’est à ce moment-là qu’on voit qui sont les vrais amis. Y a des gens avec qui j’ai démarré qui m’ont tourné le dos, que je ne voyais plus“, poursuit-il, avant de raconter plus en détail ce qui aurait pu être une véritable descente aux enfers, marquée par les problèmes de santé de sa maman.

“On a l’impression que le sort s’acharne”

Comme un malheur n’arrive jamais seul, c’est un moment où ma mère est tombée malade. On a l’impression que le sort s’acharne. C’est dans ces moments-là qu’il ne faut pas lâcher. C’est à ce moment qu’une carrière décolle ou s’arrête. Je dis pas que la mienne a décollé, mais ça aurait pu s’arrêter. Ça aurait pu mal tourner, j’aurais pu être plus sombre ou moins sympa, malveillant ou aigri“, confie Malik Bentalha, qui n’a jamais cessé de travailler ou de garder le sourire.

Le comédien explique que sa carrière aurait pu prendre un tout autre tournant : “C’est très compliqué aussi quand on nous propose des films, des projets qui nous plaisent pas, mais y a la balance aussi qui nous dit : ‘T’as besoin de vivre.’ Mais en même temps, c’est un truc que t’as pas envie de faire, donc le choix est compliqué. J’ai choisi d’aller travailler, d’écrire, d’aller faire des petites scènes à droite, à gauche, où je pouvais gagner un peu d’argent.”

Des galères financières qui se sont traduites par quelques ennuis avec l’État français. “J’avais tout le monde sur le dos, même les impôts. Alors il a fallu expliquer que c’était une escroquerie. On m’expliquait que j’avais des appartements à mon nom dans des endroits dans Paris. C’était quelque chose de très compliqué à vivre. Je n’ai pas lâché, d’ailleurs je remercie mes parents que j’aime fort“, conclut l’humoriste. Aujourd’hui bien rétabli, sa déjà belle carrière devant lui, Malik Bentalha en est sûr : “La roue tourne après, petit à petit.

Click Here: new zealand kiwis jersey

Leave a Reply